Au Coeur Ancestral

Armoire à pharmacie

Armoire à pharmacie

Armoire Source google

Dans l’intitulé, « des armoires à pharmacie meurtrières », seraient une histoire qui aurait commencé avec la négligence de la police, des logements publics et des meurtriers qui rampent dans les armoires de salle de bain.

Rappelez-vous du film d’horreur iconique de Candyman, où on serait censé de dire cinq fois dans un miroir son nom. Le Candyman alors apparaît par l’armoire à pharmacie munie d’un crochet à l’une des mains. D’ailleurs, c’est l’une des scènes les plus célèbres du film. En effet, cela pourrait surprendre certains, mais cette histoire aurait une vérité réelle. Puisqu’il se serait basé sur l’histoire sinistre et bizarre de Ruthie Mae McCoy.

En 1987, à Chicago, dans les immeubles de logements sociaux, appelés ABLA, une femme de 52 ans nommée Ruthie Mae McCoy, était très connue dans le quartier, comme étant une personne désagréable avec une tendance méchante et elle s’ouvrait aussi d’une maladie mentale, ou elle séjournera plusieurs fois dans des centres psychiatriques.

Mais, dans les derniers mois de sa vie, Ruthie s’efforçait de sortir de sa paranoïa qui la suivait si consciencieusement.

D’ailleurs, certains voisins ont même raconté, qu’elle était plus agréable, depuis qu’elle travaillait à la clinique psychiatrique et qu’elle retournait à l’école, qu’elle voulait même s’en sortir pour se rapprocher de sa famille.

Tout allait bien jusqu’au jour, elle passait un appel au 911, le 22 avril 1987, terrorisé en racontant que quelqu’un essayait de s’introduire chez elle et que l’agresseur voulait entrer par l’armoire à pharmacie de la salle de bain. Mais la police pour une raison quelconque, n’a pas signalé l’infraction pensant qu’elle avait peut-être des hallucinations. Sauf que peu de temps après, des résidents inquiets déclare avoir entendu des bruits de coups de feu et des cris provenant de l’appartement de Ruthie Mae McCoy. Malheureusement, la police a hésité à forcer la porte, par peur qu’elle soit vivante et surtout d’avoir des répercussions possibles d’un procès. Mais, deux jours plus tard, quelqu’un réussit à entrer chez elle, et s’aperçois que Ruthie Mae McCoy était abattue par les intrus entrer par la salle de bain qui savait que l’habitante était une personne âgée et une femme sénile, qui pour ces malfrats étaient une proie très facile.

C’est ainsi, que durant ces années, la firme responsable des logements sociaux ont souffert suite aux plaintes des résidents ont rapporté, que des personnages sortaient de leurs salles de bain, qu’ils y avaient également des bruits provenant des salles de bains comme si on essayait d’entrer. D’autres, diront qu’ils ont été victimes de cambriolages de salle de bains.

Voilà pourquoi la société de logement a souffert dans les années 1980, en grande partie suite à l’architecture bon marché qui sévissait dans ces maisons. Car il était possible d’accéder aux maisons de vos voisins via le tuyau de chasse et des simples pieds entre une armoire à l’autre. Sans oublier que les armoires à pharmacie se trouvaient dos à dos et uniquement séparées par absolument rien, à l’exception des tuyaux de chasses.

Dans un clip vidéo sur TikTok, une personne de New York, fera plus de 9 millions de vues, en expliquant une révélation effrayante impliquant des miroirs de sa salle de bain, révélant un portail étrange entre deux appartements.

En effet, la locataire, Samantha Hartsoe, ressentie un jour un courant d’air frais provenant derrière le miroir de sa salle de bain. Intriguée, elle décidera de démonter le miroir pour enquêter sur ce phénomène. Sauf qu’elle trouvera un trou béant menant à une pièce mystérieusement vide.

Alors, aujourd’hui, si vous faite une acquisition d’un immeuble, vérifier bien votre salle de bain, des fois que.

Cordialement votre admin.

Spirituellement votre.