Au Coeur Ancestral

Cattabomancie

Cattabomancie

Cattabomancie Source google

La cattabomancie est une divination par l’utilisation de vaisseaux ( vases, vaisselle, etc) d’airain (cuivre, étain, bronze, laiton, etc), via un ancien jeu divinatoire Grec de Kottabos.

La cattabomancie vient de l’ancien Grec « Kottabos » qui signifie un jeu divinatoire.

Kottabos ou cottabe est donc un jeu d’adresse ancien, bien qu’il soit d’origine de la Sicile, deviendra surtout un jeu de la Grèce antique pratiqué lors des banquets.

Le principe était de verser quelques gouttes de vin sur le sol en invoquant le nom d’une divinité, qui généralement était Dionysos ou parfois en invoquant la personne aimée.

Donc, par la suite, il fallait ainsi jeter le reste de vin en prononçant la divinité ou la personne aimée dans un bassin ou une cible.

Ensuite le vainqueur qui atteignait la coupe ou la cible recevait un heureux présage et parfois pouvait gagner un petit lot comme un œuf, une pomme, un gâteau, une coupe, un baiser, etc.

Bien sur, il existe plusieurs variantes de ce jeu, où l’on ne vise pas une coupe, mais de petites soucoupes en terre cuite flottant dans un bassin d’eau, dont le but était alors de renverser ces petits récipients.

Une autre variante était d’atteindre un petit plateau posé en équilibre au sommet d’une tige de métal et de le renverser.

Pour ses anciens, ils pensaient même que lorsque l’on pratiquait ce jeu avait un pouvoir surnaturel et  pouvait également éloigner les démons et les mauvais esprits, en invoquant le nom de sa maîtresse, si le vin tombait bien dans le bassin et que le son était clair, devenaient un signe qu’elle était bien avec elle.

La cattabomancie pouvait être également utilisé par un liquide, comme de l’encre, de l’huile, de l’eau parfumée, etc.

Alors, le divin après quelques prières ou incantations récitées, fixait le liquide sans ciller, jusqu’à qu’il entre en transe et soit en mesure d’exprimer les visions.

Une autre méthode consistait à placer une plaque de cuivre sur un autel consacré à minuit, puis à l’aube le divin déchiffrait les réponses écrites ou des symboles avec la rosée sur la plaque.

Cordialement votre admin.

Spirituellement vôtre.

×